Collection - Travail en action

Champ hautement investi aussi bien au niveau sociétal qu’institutionnel, organisationnel, groupal et individuel, le travail, ou notre absence de travail, s’impose dans l’environnement comme une manière de nous définir, de structurer nos vies, notre temps, nos espaces. Il peut être source d’emprisonnement mental et physique ou terrain propice à l’épanouissement et à l’émancipation.

Ces publications proposent une analyse critique du travail notamment sous le prisme de la souffrance qui peut en résulter. Tout en dénonçant des mécanismes structurels qui produisent cet état, elles convoquent également des grilles de lecture reposant sur l’expérience vécue ou perçue et enrichie de leurs connaissances, par des acteurs et actrices des secteurs sociaux, de la santé et de l’économie sociale, dans l’intention d’initier ou de renforcer des issues et des pistes possibles.

Chômeur ou chômage ?

L’ère des rapports – Un pouvoir normatif et responsabilisant propre au néo-libéralisme

Le journaliste – Acteur de changement social ?

Contraintes et libertés

Les travailleurs sociaux face à de nouvelles difficultés au travail