Pour que le virtuel rime avec bien-être au travail (livret contenant un exercice structuré)

Travail en action

Les technologies de l’information et de la communication ont considérablement évolué́ ces dernières années, au point de bouleverser notre vie quotidienne et particulièrement, le monde du travail. De nombreux articles scientifiques dénoncent les effets de ces innovations technologiques sur la santé du travailleur (surprésentéisme, épuisement professionnel, hyperactivité) mais aussi sur le délitement des relations professionnelles. Certaines institutions et certains travailleur·euse·s résistent à ces changements, conscient·e·s, peut-être, qu’au service de la rentabilité et de l’immédiateté, les innovations technologiques peuvent asservir l’humain. D’autres, attiré·e·s par une solution toute faite aux problèmes de mobilité, se lancent dans le virtuel sans nécessairement prendre en considération l’impact que ce dernier a sur le bien-être au travail. Enfin, la plupart semblent subir cette évolution inéluctable en essayant de tirer profit de la technologie tout en tentant d’en limiter la déshumanisation.
En prenant conscience de ces transformations digitales à l’œuvre dans le monde du travail et de ses conséquences, l’autrice nous invite à questionner nos modalités de communication au sein de nos organisations. Dans un deuxième temps, au moyen d’un exercice structuré, elle nous propose d’expérimenter une réunion virtuelle afin d’approfondir cette réflexion et d’élaborer collectivement des pistes pour un usage humain du virtuel.

De:

Cloé Stéveny

Année de parution :

2019

Nombre de pages :

64 pages

Code ISBN :