Travail manuel et discours sociaux – Une perspective historique

Travail en action

La distinction entre le travail intellectuel et le travail manuel, ainsi que la conviction que le premier est supérieur au second, paraît s’imposer dans les esprits comme des donnés universels et invariables. Or,
accepter ce qui semble être une indépassable fatalité, c’est également accepter l’ordre social et les moyens mis en œuvre pour le reproduire. Il est possible de démonter cette double idée reçue en la situant historiquement et en montrant en quoi elle est une construction culturelle et sociale.
Cette déconstruction suscite une série de questions. Sommes-nous certains qu’une «pensée occidentale» a uniformément «imposé» ces concepts alors que, dans la pratique, il est si difficile de séparer travail intellectuel et travail manuel ? Le déclassement radical du travail manuel ne serait-il pas plutôt le fruit des bouleversements socioéconomiques du XIXe siècle ? Où en sommes-nous à présent ? Que deviennent ces distinctions et ces hiérarchisations alors que nous vivons la troisième révolution industrielle et que certains annoncent la disparition prochaine du travail rémunéré ? Cette remise en cause permettra-t-elle une réorganisation plus juste, plus solidaire et plus démocratique de notre société ?

De:

Olivier Donneau

Année de parution :

2019

Nombre de pages :

56 pages

Code ISBN :